marche2_Plan de travail 1
Adèle Roy

Adèle Roy

Adèle raconte beaucoup de blagues, chante très fort sous le vent de Céline et a goûté tous les lubrifiants de la boutique pour voir si ça avait goût de bonbon.
marche2_Plan de travail 1
Adèle Roy

Adèle Roy

Adèle raconte beaucoup de blagues, chante très fort sous le vent de Céline et a goûté tous les lubrifiants de la boutique pour voir si ça avait goût de bonbon.

De la Gay Pride à la Marche des Fiertés : l’histoire d’un combat pour ses droits

Même si cette année la situation ne nous permet pas de la fêter comme il se doit, on adore vous partager un peu d’histoire 😋

Mais qu’est ce que c’est la “Gay Pride” au juste ?

La Marche des Fiertés, également appelée Gay Pride (“Fierté Gay”), Lesbian & Gay Pride, LGBTQ+ Pride ou simplement Pride, est une manifestation de la communauté LGBT, dont l’objectif est d’améliorer à la fois la visibilité des homosexuels, bisexuels, queers, transgenres dans la société, mais également de soutenir la liberté et l’égalité des orientations sexuelles et identités de genres. C’est beau non ? 🤩
Aujourd’hui, la Marche des Fiertés est devenue un événement festif avec des chars, de la musique, des 🏳️‍🌈 et surtout, de la joie de vivre et du partage 🎊. Certaines personnalités ont même participé à des Gay Pride, comme Lady Gaga, qui a réalisé un concert lors de la Clôture de l’EuroPride à Rome en 2011.

Un peu d’Histoire

Dans les années 60, les Etats-Unis sont marquées par une idéologie très homophobe, qui s’exprime par des Rafles de la part des Policiers envers les communautés LGBT : victimes de coups, humiliés, moqués, les homosexuels subissent des pressions et des arrestations arbitraires en masse.
Le 28 juin 1969, dans le bar “StoneWall” à New York, de nombreu•x•ses lesbiennes, gays, transgenres et travailleu•rs•ses du sexe se retrouvent, comme à leur habitude 🍻. Ce soir-là, après une énième arrestation arbitraire, le groupe se révolte contre les forces de police et entraine des affrontements qui s’étaleront sur 5 jours, dans tout le quartier. Cet événement marque le début des luttes pour les droits des queers et depuis 1970, les communautés LGBT célèbrent cette date 🌈.
À cette époque, la télévision peint la communauté LGBT comme vulnérable et caricaturale. La communauté est représentée comme un danger pour la société et leurs membres témoignent à visage caché. Ce climat force de nombreux homosexuels à cacher leur identité.
La Marche des Fiertés est avant tout une fête de la tolérance, ludique et engagée, qui permet de témoigner du changement de mentalités qui s’opère au fil du temps. Elle donne de la visibilité à la communauté et du poids à leurs combats. Sa médiatisation aura permis de montrer au monde entier l’ampleur du mouvement. Ensemble on est plus fort

Et en France ?

Dans un climat de manifestations après les révoltes de mai 68 et les événements survenus aux Etats Unis, les organisations LGBT se structurent en France et sortent dans les rues.
La première marche a lieu le 1er mai 1971, lors du traditionnel défilé des Syndicats. Malgré l’opposition de la CGT, le Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) met en place cette action. Il deviendra plus tard le Groupe de Libération Homosexuelle (GLH). Entre 1979 et 1980, les marches rassemblent un millier de personnes.
Pourtant, c’est la Gay Pride du 4 avril 1981, rassemblant plus de 10 000 personnes qui est retenue comme la première en France. À quelques jours de l’élection présidentielle, François Mitterand a soutenu cet événement et exprimé son engagement dans la dépénalisation de l’homosexualité, qu’il soutiendra lors de son mandat. On peut dire merci tonton François 😚
De 1986 à 1992, la Pride devient une manifestation festive et commercial, permettant de à la communauté LGBT de rester visible, même si leurs actions militantes se font plus discrètes. Les manifestants se font de moins en moins nombreux dans les années 90. Cet effacement peut s’expliquer par le coup de massue que créé le SIDA et la très forte médiatisation autour de cette maladie considéré comme “homosexuelle”.
En 1991, le collectif “GayPride” est créé et a pour objectif de redynamiser la manifestation et améliorer sa visibilité. En 1993, c’est plus de 10 000 manifestants, venus militer pour la lutte contre le SIDA, mais également pour le Contrat d’Union Civile. Le collectif InterPride France est créé en 1995 pour améliorer l’organisation de ces événements en France. L’association ActUp participe aussi aux manifestations, avec son Slogan “Silence = Mort”, ou “Action = Vie”.

Un combat de tous les jours

Même si nous avons la chance de pouvoir participer à ces événements festifs et joyeux en France, il est important de rappeler que dans de nombreux pays, l’homosexualité est toujours vue comme une maladie mentale, utilisée comme moyen d’oppression et de pénalisation. Heureusement, cette évolution des mentalités et de la visibilité des communautés LGBT+ aura permis d’améliorer considérablement la situation dans certains pays, comme au Costa Rica par exemple, qui vient de légaliser le mariage homosexuel 🌈C’est le premier pays d’Amérique Central à l’autoriser et le 29e au monde !

De Gay Pride à Marche des Fiertés

La Gay Pride connaît plusieurs changements de nom. Dans un premier temps devenue “Lesbian & Gay Pride”, elle avait pour objectif d’être plus inclusive. En 2001 est apparu le terme de “Marche des Fiertés”, car l’utilisation du terme précédent pouvait être source de conflit, puisque les anciens organisateurs de l’événement avaient déposé le nom.
Aujourd’hui, le terme “Marche des Fiertés” permet de réunir à la fois les Gay, les Lesbiennes, les Bisexuels, les Transgenres et les Queers autour des mêmes revendications. Cet événement est particulièrement riche en amour, joie, festivités, et chacun doit pouvoir y trouver sa place, peu importe son orientation sexuelle ou son identité ! 🏳️‍🌈

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

À votre service !

C’est quoi le Click&Collect ?

ça veut tout simplement dire que vous réservez vos articles en ligne et que vous passez payer et les récupérer en boutique.

Je peux venir acheter directement en magasin ?

Malheuresement non, nous ne servirons personne qui passe directement en boutique pour respecter les règles de vente pendant le confinement

Je peux passer récupérer ma commande où et quand ?

Du mardi au samedi entre 18H à 19H à la boutique
(Dé)boutonné•e•s au 5 rue du marché 67000 Strasbourg

Je peux payer en ligne ?

Non, le paiement des articles se fait en magasin

Je fais comment si j’ai besoin d’aide pour choisir ?

Cliquez sur la petite bulle en bas à droite de votre écran pour ouvrir le chat !
Sinon contactez-nous sur les réseaux sociaux (FB & Insta) via @lovestoredeboutonnees ou par mail hello@deboutonnees.com

Bonjour je suis une description ! Je ressemble à un hochet chelou. Le sexe c’est cool. J’essaye de faire une description un peu longue pour montrer ce que ça fait